Kleaner : un outil juridiquement acceptable pour conserver son permis ?

Le Kleaner est un produit nettoyant oral qui promet d’éliminer les résidus de substances dans la bouche. Est-il réellement efficace et surtout, juridiquement acceptable pour conserver son permis de conduire en cas de contrôle routier ? Décryptage.

Le Kleaner, qu’est-ce que c’est ?

Le Kleaner est une solution nettoyante commercialisée sous forme de spray ou de pastilles. Son objectif principal est d’éliminer les résidus de substances pouvant être détectées lors d’un contrôle routier, telles que l’alcool, le tabac, le cannabis ou encore certaines drogues. Les fabricants vantent les mérites du Kleaner comme étant un moyen simple et rapide d’échapper à une sanction en cas de contrôle positif.

Ce produit est composé principalement d’extraits naturels tels que la sauge, le millepertuis ou encore l’eucalyptus. Il possède également des propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires qui permettent de lutter contre la mauvaise haleine et les problèmes bucco-dentaires.

L’efficacité du Kleaner remise en question

Si le Kleaner peut effectivement éliminer certains résidus présents dans la bouche, il ne garantit pas pour autant une protection totale lors d’un contrôle routier. En effet, certaines substances, comme l’alcool, peuvent être détectées dans le sang ou l’urine et non seulement dans la salive. De plus, il est important de rappeler que l’usage d’un produit tel que le Kleaner ne doit en aucun cas encourager la consommation d’alcool ou de drogues avant de prendre le volant.

Des tests réalisés par des laboratoires indépendants ont montré que le Kleaner n’est pas efficace à 100% et qu’il peut même donner lieu à des faux négatifs. Cela signifie que certaines personnes ayant utilisé le produit pourraient tout de même être contrôlées positives lors d’un dépistage routier. Par conséquent, son utilisation n’est pas une garantie sûre pour éviter les sanctions en cas d’infraction.

A lire  Port de chaussures de sécurité obligatoire : Une prévention essentielle sur le lieu de travail

La légalité du Kleaner

Le Kleaner est-il un outil juridiquement acceptable pour conserver son permis ? La réponse est nuancée. D’un côté, il n’existe pas de loi interdisant spécifiquement l’utilisation du Kleaner lors d’un contrôle routier. Toutefois, cela ne signifie pas pour autant que son usage est autorisé.

En effet, en cas de contrôle positif après utilisation du Kleaner, les forces de l’ordre peuvent être amenées à considérer que le conducteur a tenté de fausser le résultat du test. Ceci pourrait alors entraîner des sanctions supplémentaires telles que la confiscation du permis de conduire ou une amende plus élevée.

De plus, certains pays ont déjà interdit la commercialisation et l’utilisation de produits similaires au Kleaner, estimant qu’ils encouragent la prise de risques au volant et la consommation de substances illicites. Il est donc possible que des mesures similaires soient prises dans d’autres juridictions à l’avenir.

Conclusion : prudence et responsabilité

En résumé, le Kleaner peut certes aider à éliminer certains résidus présents dans la bouche, mais son efficacité n’est pas garantie lors d’un contrôle routier. De plus, son usage pourrait être considéré comme une tentative de fraude et entraîner des sanctions supplémentaires.

Il est donc préférable d’adopter une conduite responsable et de respecter les limitations imposées par la loi en matière de consommation d’alcool ou de drogues au volant. La meilleure solution pour conserver son permis reste avant tout de ne pas prendre le volant sous l’emprise de substances pouvant altérer les capacités de conduite.