Bilan de compétences et reconversion professionnelle : cadre juridique et accompagnement

Le bilan de compétences est un outil précieux pour accompagner la reconversion professionnelle. Il permet d’analyser ses compétences, ses aptitudes et ses motivations afin de définir un projet professionnel adapté. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir le cadre juridique du bilan de compétences et les différentes étapes de l’accompagnement à la reconversion professionnelle.

Cadre juridique du bilan de compétences

Le bilan de compétences est encadré par la loi depuis 1991. Il est inscrit dans le Code du travail (articles L6313-1 à L6313-13) et peut être réalisé à l’initiative du salarié ou de l’employeur. Le bilan de compétences peut être financé par différents dispositifs tels que le Compte personnel de formation (CPF), le Plan de développement des compétences ou encore le Congé spécifique pour réaliser un bilan.

Pour pouvoir bénéficier d’un bilan de compétences, le salarié doit justifier d’une certaine ancienneté, en général 5 ans d’activité professionnelle dont 12 mois dans l’entreprise actuelle. Cependant, certaines exceptions existent pour les salariés en situation particulière (licenciement économique, fin de contrat aidé, etc.).

Lorsqu’un salarié souhaite réaliser un bilan de compétences dans le cadre du CPF, il doit obtenir l’accord préalable de l’employeur si le bilan est effectué sur le temps de travail. Dans ce cas, l’employeur ne peut refuser la demande que pour des raisons d’organisation ou si la durée de l’absence du salarié est jugée trop importante.

Les étapes du bilan de compétences

Le bilan de compétences se déroule en trois phases distinctes :

  1. La phase préliminaire : cette première étape permet au bénéficiaire d’exprimer ses attentes et ses besoins. Le conseiller en bilan de compétences informe alors le bénéficiaire sur les conditions de déroulement du bilan, les méthodes et les techniques utilisées, ainsi que sur les résultats attendus.
  2. La phase d’investigation : cette étape consiste à analyser les compétences, les aptitudes et les motivations du bénéficiaire. Des entretiens individuels sont réalisés afin d’évaluer le niveau d’autonomie, la capacité à travailler en équipe, la résistance au stress, etc. Des tests psychotechniques peuvent également être proposés pour évaluer les aptitudes et les centres d’intérêt du bénéficiaire.
  3. La phase de conclusion : lors de cette dernière étape, le conseiller en bilan de compétences synthétise les résultats obtenus et propose un projet professionnel adapté aux aspirations et aux compétences du bénéficiaire. Un plan d’action est élaboré pour mettre en œuvre ce projet (formation, recherche d’emploi, création d’entreprise, etc.). Un document de synthèse est remis au bénéficiaire, qui reste le seul destinataire des résultats du bilan.
A lire  Comprendre et naviguer dans la rupture d'une période d'essai : une perspective juridique

L’accompagnement à la reconversion professionnelle

Le bilan de compétences peut être un point de départ pour une reconversion professionnelle. Cependant, il est souvent nécessaire de compléter ce bilan par un accompagnement personnalisé. Plusieurs structures peuvent proposer ce type d’accompagnement, telles que les centres de bilan de compétences, les organismes de formation, les cabinets de conseil en évolution professionnelle ou encore Pôle emploi.

Cet accompagnement peut prendre différentes formes :

  • Le coaching professionnel : il s’agit d’un accompagnement individuel visant à aider le bénéficiaire à définir et à mettre en œuvre son projet professionnel.
  • L’accompagnement collectif : des ateliers thématiques peuvent être proposés pour aborder des sujets tels que la recherche d’emploi, la création d’entreprise ou encore l’utilisation des réseaux sociaux professionnels.
  • L’accompagnement à la formation : si une formation est nécessaire pour acquérir de nouvelles compétences ou valider un diplôme, un conseiller en évolution professionnelle pourra aider le bénéficiaire à identifier les formations adaptées et à monter un dossier de financement.

Pour réussir sa reconversion professionnelle, il est donc important de s’appuyer sur un accompagnement adapté et de bien préparer son projet en amont. Le bilan de compétences est un outil clé pour identifier ses compétences et ses aspirations, et ainsi orienter sa démarche de reconversion vers un métier qui correspond à ses attentes et ses aptitudes.

En résumé, le bilan de compétences est un dispositif encadré par la loi, qui permet d’accompagner les salariés dans leur reconversion professionnelle. Il se déroule en trois étapes et peut être complété par un accompagnement personnalisé pour définir et mettre en œuvre un projet professionnel. Pour réussir sa reconversion, il est essentiel de bien préparer son projet et de s’appuyer sur des structures spécialisées dans l’accompagnement à l’évolution professionnelle.

A lire  Comment rédiger un document juridique efficace?